Showing posts with label Interview. Show all posts
Showing posts with label Interview. Show all posts



Après quelques mois d'absence, Sweetology blog est de retour, et rien de mieux pour marquer un come back en cette période de l’Aid qu'un #TwittoMélomane féminin.

La pétillante @Whozthatchick, Jukebox incontestable de la #Twittoma est notre invitée. Entre ses pauses #Caféinageinprogress, ses crises de #Nawak et ses playlists toujours de très bon goût, elle déborde de cuteness et de générosité.

Whozthat’ a gentiment joué le jeu et a répondu aux questions parfois dkholsa7istes. Je vous laisse alors découvrir son mood musical et les merveilleux morceaux qu’elle nous a concocté avec soin.


Sweetology : Depuis combien de temps es-tu active sur twitter ?

Whozthatchick : Je m'y suis inscrite en Janvier 2011, j'ai commencé à tweeter après le #20Fev

S: Que représente la  twittoma? Et quel est son apport ?
W: Quand elle ne carbure pas à l’égo, la twittoma est un magnifique creuset d’échange d’idées, où tout est débattu à 140 (caractères) à l’heure. Personnellement, elle m’a été très enrichissante. Elle m'a permis aussi de connaitre de gens merveilleux dont les chemins n'auraient pas pu croiser le mien "IRL" s'il n'y avait pas ce réseau social où les affinités se créent selon les centres d’intérêts communs, abstraction faite de l’identité des personnes.

S: Quel est ton genre/style musical préféré ?
W: Très éclectique, je ne saurais déterminer un seul genre préféré.

S: Quels sont tes artistes préférés ?
W:Il  y’en a "teeeellement", c'est difficile de répondre à cette question… Je dirais Adil El Miloudi, Aziz El Berkani et Chabba Nabila.

S: Quel est selon toi le meilleur album de tous les temps ?
W: Je pense tout de suite à Thriller, de Michael Jackson.

S: Si tu devais choisir une seule chanson pour passer en boucle pendant le reste de ta vie ça serait quel titre ?
W: That’s life par Frank Sinatra.

S: Quelle est ton application musicale préférée ? et pourquoi ?
W: Je suis accro à TuneIn Radio. L’appli est excellente;  toutes les radios des mondes sont classées par thématique et genre musical à portée de main. Non je ne perçois pas de commission sur la pub.

S: Que penses-tu de ce qui se fait en terme de musique actuellement dans le monde et au Maroc ?
W: Je m'amuse souvent en TL à établir des parallèles entre les productions musicales d'hier et d'aujourd'hui. La plupart des titres récents sonnent comme un écho aux titres d'antan. A coup de reprises, remix et sampling, le passéisme en musique est flagrant, comme si le seuil de la créativité musicale a été atteint dans les années 70/80, et que l’originalité est en berne depuis. Ceci laisserait à entendre que les artistes d’aujourd’hui n’osent pas prendre des risques. (Du moins, pas les bons risques, si on regarde l’œuvre de RedOne et consort.) Ils exploitent un filon qui a déjà marché avant et se contentent de piller les sonorités de leurs prédécesseurs, en se confortant dans le "c’était mieux avant". Ceci expliquerait peut-être cette vague de revival actuelle, qu’elle soit Soul, à titre d’exemple, (Raphael Saadiq, Mayer Hawthorne..) ou bien Funk (influences très présentes chez Breakbot, Bruno Mars...). Quant à la nouvelle scène musicale marocaine, je trouve qu'elle a du mal à retrouver l’effervescence qu'elle avait connue à l’époque Nayda à l’orée des années 2000. Hormis pour quelques irréductibles artistes, la musique au Maroc reste plombée par plusieurs contraintes, en grande partie financières (si on passe sous silence les contraintes idéologiques qui peuvent être plus ou moins liberticides.)

S: Le meilleur concert auquel tu as assisté ? (artiste/lieu/année)
W: Il y en a plusieurs, mais j'ai été marquée par celui de Santana, de Sting (Rabat, 2010) et de C2C (Lille, 2013).

S: Quelle est ta plus grosse déception musicale ?
W: La plus récente est celle des Daft Punk, lors de la première écoute de Random Access Memory. Avant qu'on me jette dans la fosse aux lions,  ma déception concerne surtout  le tapage médiatique qu'il y avait eu avant la sortie de l'album  La stratégie de marketing qu’il y avait autour était à la limite du supportable, et avait fait prévaloir l’aspect com’ sur l’aspect musical. Je m’étais retrouvée frustrée à la première écoute de RAM, ne l’ayant pas trouvé à la hauteur de mes attentes attisées par le buzz qu’il y avait autour, avec un arrière-gout de « tout ça pour ça »..Cela ne m’empêche pas d’apprécier leurs collaborations avec Nile Rodgers sur l’album.

S: Qu’aimes-tu faire à part twitter et écouter de la musique?
W: Lire, #nawaker, sauver le monde quand tout le monde dort la nuit.

S: Une dernière pour le fun : Quel serait ton super pouvoir si tu étais un/une héros/héroïne ?
W: Le don de l’ubiquité, ou bien la téléportation.

La Playlist @Whozthatchick



1- Michel Camilo - From Within
2- Ella Fitzgerald - Lullaby of birdland
3- Avishai Cohen - Remembering
4- Dire Straits - Lady Writer
5- Otis Redding - Try a little tenderness
6- Oum - Taragalte
7- Sade - In another time
8 - Abdelkader Chaou - Chehilet Laayani
9- Joe Bonamassa & Beth Hart - I’ll take care of you
10- Jamiroquai - When you gonna learn


#TwittoMélomane est désormais un rendez-vous régulier de SWEETOLOGY Blog. Le principe est simple : une sélection de Twittos dont le goût musical est connu et reconnu par la #Twittoma. Des Twittos que j'ai le plaisir de suivre, avec lesquels je parle souvent musique et qui ont gentiment accepté de se prêter au jeu de la mini interview.

De plus, chaque #TwittoMélomane proposera sa playlist du moment, au bonheur des oreilles de tous les lecteurs de SWEETOLOGY Blog.

Pour cette première, j'ai l'immense plaisir d'ouvrir le bal avec le Grand @feryate, qui partagera avec nous ses plus grands moments musicaux.

Une introduction en arabe est naturellement exigée pour le Parrain et le Bluesman attitré de la #Twittoma.




المحجوب فريات، مغرّد غني عن التعريف في سماء التويتوما. من روّاد التدوين و الصحافة، فريات بلوزمان مغربي أصيل شغفه الفن والموسيقى والإبداع بكل أنواعه.  يثري التايم لاين دائما بأخباره الطازجة و معلوماته الفنية القيمة.

فريات البلوزمان يحب الموسيقى حتى الجنون وطالما يؤنس ليالينا التويترية بمقاطع طربية مغربية أصيلة، موسيقى إفريقية جامحة، بلوز متجذر أو جاز فلسفي...

تكاد الفرياتية أن تكون طريقة صوفية جديدة، فالمريدون من كل صوب و حدب والمتتبعون لا يملون ما يقدمه فريات من موسيقى راقية.

سعيدة جداً اليوم بتقديم فريات عبر مدوّنة سويتولوجي. أشكره جزيل الشكر على وجوده بيننا أولا، و تلبيته الدعوة بكل لطف و نشاط ثانيا. و حتى لا أطيل عليكم أترككم مع استجواب بلوزمان التويتوما


سويتولوجي: منذ متى وأنت مغرد نشيط على تويتر؟

فريات : التحقت بتويتر منذ سنة 2009 لكن انخراطي الفعلي من خلال المشاركة المتواصلة تم حوالي سنة بعد ذلك


سويتولوجي: ماذا يمتل تويتر بالنسبة إليك؟ وما هي علاقتك بالتويتوما؟

فريات: التويتر فضاء مهم بالنسبة لي التقيت فيه بأناس رائعين اصبحت تربطني بهم علاقة متميزة على المستوى الشخصي كما انني استفيد منه من الناحية المهنية من خلال تجميع اراء الراي العام وفي نفس الوقت الحصول على بعض الاخبار خاصة تلك التي تهم المغاربة المتواجدين في الخارج
ولعل المميز في البداية ان العديد من مستعملي تويتر كانت لي علاقة سابقة منهم بفضل المدونات مما خلق فضاءاً حميميا سرعان ما اتسع بالتحاق مغردين اخرين حيث اصبحت التويتوما اليوم ضخمة جدا وهو ما خلق التجمعات وهو امرعادي لكن المؤسف ان العدد الكبير للمغردين يمنع من متابعة اغلبهم


سويتولوجي: ما هي الأنواع الموسيقية المفضلة لذيك؟

فريات : مبدئيا انا من عشاق البلوز والجاز على نفس المستوى. هو في الحقيقة اكثر من عشق الامر يصل الى درجة التماهي الكلي. عندما استمع الى البلوز والجاز فانا استمع لنفسي وتاريخي وهواجسي، بالاضافة الى هذين النوعين اسمع كثيرا للروك والفولك والريغي بالاضافة الى الاغاني المغربية والملحون واغاني المجموعات. بالنسبة للشرق فلا استمع كثيرا


سويتولوجي:  من هم موسيقيّوك المفضلين ؟

فريات : سؤال من الصعب الإجابة عنه فالامر يختلف حسب الحالة النفسية ومن الصعب اعطاء اسم واحد يمكن القول انني اعشق مئات الفنانين في البلوز والجاز وهم خارج اي مقارنة ويمكن ان اضيف لهم اسما واحدا وهو مجموعة البينك فلويد


سويتولوجي:  بالنسبة إليك ما هو أفضل ألبوم موسيقي عرفه التاريخ؟

فريات: نفس ما قلت في السؤال السابق واعتقد أن اجمل البوم اصدره العقل البشري هوAmused to death  للعبقري روجي ووترز


سويتولوجي: إذا كنت ستختار أغنية واحدة للإستماع بدون انقطاع مدى الحياة، ماذا ستكون؟   

فريات: بدون تفكير طويل dark was the night cold was the ground لبليد ويلي دجونسون


سويتولوجي: ما هي تطبيقاتك الموسيقية المفضلة؟ ولماذا؟

فريات: تون إن برو، ربما هنك برامج أكثر تطورا لكن هذا البرنامج تربطني به علاقة حمميمة لانه قوي العلاقة بالبلوز، مؤخرا بدات استعمل تطبيق اخر هو دجاز راديو والذي يقدم تنوعيات كبيرة للجاز والبلوز


سويتولوجي: ما هو رأيك في المنتوج الموسيقي الحالي عبر العالم وفي المغرب؟

فريات: هناك تقدم كبيرفي العالم موسيقيا فبالرغم من الحنين الذي اشعر به لموسيقى القرن الماضي إلا أن االعقل البشري يعرف تطورا كبيرا على مستوى الابتكار  فبين الفينة والاخرى نسمع لابداعات جديدة على مستوى البلوز وخاصة الجاز والذي يعيش عمرا جديدا بالمقابل هناك تراجع على مستوى الروك.  بخصوص المغرب فإن وضعية الموسيقى تعكس واقع البلاد والتي تعيش تخلفا على العديد من المستويات فبعد التدهورالكبير المسجل على مستوى التعليم والوعي لا يمكن ان ننتظر فنا جيدا. شخصيا في وضعية المغرب افضل ان لا اتحدث عن الفن والثقافة لانه يجب اولا الاهتمام بالتعليم والصحة فشعب غير متعلم ومريض لن ينتج فنا راقيا


سويتولوجي: ماهي أفضل حفلة موسيقية حضرتها ؟

فريات: في هذا السؤال ساستعمل الغش ولن اعطي حفلا واحدا لأنه صراحة حضرت العديد من الحفلات التي لا تنسى هناك حفل الويلرز في الصويرة وحفل البيبي كينغ في الرباط وحفل سكوربينس في الرباط هناك حفل ويكليف دجين في البيضاء ولن انسى كذلك حفلا حميميا لهوبا هوبا سبيريت في مكناس


سويتولوجي: ما هي أكبر خيبة أمل موسيقية عشتها؟

فريات: مغني الراب البيغ تابعته منذ كان ضمن مجموعة مافيا سي وبدايته الاولى ، اليوم حقق نجاحا مهنيا لكن على مستوى التوجه الفني والارائي فاجأني كثيرا


سويتولوجي:  بالإضافة إلى التغريد على تويتر و الإستمتاع بسماع الموسيقى ما هي الهوايات التي تحب ممارستها؟

فريات: هناك السينما والمطالعة، مؤخرا عدت لممارسة الرياضة كما اعشق هواية الكسل، لان الكسل فلسفة في الحياة


سويتولوجي: إذا كنت بطلا خارقاً، ماذا ستكون قوّتك الخارقة ؟

فريات: هههههههههههههه اتمنى ان اكون مثل الاله كيوبيد الذي يرمي القلوب باسهمه من اجل نشرالحب والسلام.


في النهاية أترككم مع اختيارات فريات الموسيقية و أعدكم بانتقاء المزيد من المغردين المغاربة الشغوفين بالموسيقى والفن




1- Ghada Shobeir - Li habib

2- Pink floyd  - wish you were here

3- Branford Marsalis Quartet - Mo' Better Blues

4- Shemekia Copeland  - Married to the Blues

5- The Doors and John Lee Hooker - Roadhouse Blues 

6- Van Morrison  - Someone Like You  

7- Louis Armstrong -  What a wonderful world

8- Nass El Ghiwan - Zad El Ham

9-Hoba Hoba Spirit - Basta Lahia







Pixely, le nouveau venu du web Marocain, premier site communautaire dédié aux amateurs et professionnels de la photographie.

Zakariae BENKOUDAD fondateur de pixelymaroc.com réponds à nos questions et nous fait découvrir sa passion pour la photographie. 

Conscient de ce que peut offrir une plate-forme telle que Pixely aux jeunes photographes Marocains, Zakariae BENKOUDAD se livre à notre exercice de questions/réponses que j'espère va tous nous rapprocher de l'univers Pixely Maroc.

SWEETOLOGY: Pouvez vous expliquer aux lecteurs le concept Pixely Maroc?

Zakariae BENKOUDAD: Pixely est un projet Web dédié à la photographie Marocaine. Son principal objectif est de donner une meilleure visibilité à la photographie au Maroc à travers les œuvres  des meilleurs photographes Marocains.

S: Combien de temps a pris le projet Pixely pour se concrétiser?

Z.B: J'avoue que depuis très longtemps je pensais à un projet totalement consacré à la photographie au Maroc, l'idée s'est affinée avec le temps et le concept Pixely est né. Pour ce qui est du site web, tout à été étudié et mis en place très rapidement. deux semaines ont été suffisantes pour que Pixely Maroc voit le jour. 

S: Pourquoi la photo? plus particulièrement comment t'es venue l'idée "Pixely"?

Z.B: La photo parce que je suis moi même photographe amateur depuis plus de 3 ans et parce qu'en ce domaine il n'y a pas beaucoup de projets communautaires au Maroc. Pour ce qui est de l'idée, je me suis inspiré des photographes qui se fixent un objectif de publier chaque jour une photo : souvent appelé "The 365 project". L'objectif étant d'adapter ce système à l'ensemble des photographes marocains et ainsi, chaque jour, une photo est publiée.

S: A part vous Zakariae y a-t- il une équipe derrière l'aventure Pixely Maroc ?

Z.B: A ce stade du projet, l'équipe Pixely Maroc ne compte que deux personnes, J'assure quasiment toutes les taches, allant de la conception du site, du choix du contenu jusqu'à la promotion et communication, ma femme m'aide pour la partie du casting des photographes Marocains sur le web, nous travaillons ensemble sur le tri et la sélection des photos à publier. Mais je n'hésite surtout pas à recueillir les suggestions et propositions des photographes Marocains et autres professionnels et amateurs de photographie.


Zakariae BENKOUDAD en compagnie de son épouse Imane TEMSAMANI
Le très sympathique couple derrière Pixely Maroc


S: Quel accueil a réservé le milieu de la photographie Marocaine à Pixely?

Z.B: Pixely n'a pas encore eu un grand échos dans le milieu de la photographie Marocaine. Les gens sont en quelques sortes sur leurs gardes. Je pense qu'il y a encore du chemin à faire dans ce sens.

S: Comment pourrait-on évaluer les deux mois d'existence e de pixely ?

Z.B: plutôt pas mal ! Je ne me suis pas encore lassé du travail que je fais. Je commence à recevoir quelques encouragements de part et d'autre. Tout va pour le mieux Hamdoullah!

S: De quelle façon imaginez-vous l'évolution de Pixely?

Z.B: l'objectif principal de Pixely est de mettre en avant les œuvres de photographes Marocains, professionnels ou amateurs afin de donner de la visibilité à leurs travaux et véhiculer une image positive de la photographie Marocaine. Ce que j'essaie de faire aussi à travers Pixely, c'est de profiter du projet pour pousser les gens à pratiquer la photographie, en mettant sur le site des petits cours et tutoriels de vulgarisation technique. Je pense qu'au fond de chacun d'entre nous il y a un photographe, qui a juste besoin d'un petit coup de pouce pour se découvrir cette passion. Je serais très heureux que Pixely soit le moteur d'une telle découverte.

S: On ne peut rêver de conclure que sur une aussi belle note de positivité ! un mot de la fin pour les lecteurs de Sweetology blog

Z.B: J'invite les lecteurs de Sweetology blog à visiter le site Pixely Maroc, de suivre au jour le jour la publication des plus belles prises de photographes Marocains et bien sur s'ils ont des remarques ou des suggestion on les encourage à nous les communiquer. Aussi s'il y a parmi les lecteurs de Sweetology blog des photographes en herbe on les invite à partager leurs réalisations avec Pixely Maroc, le formulaire de contact sur pixelymaroc.com est fait pour ça, ils peuvent aussi nous suivre sur les différents réseaux sociaux pour mieux partager et vivre la passion "Photographie" par Pixely.

Pixely Maroc - appreçu du site web

Pour plus d'information visitez : pixelymaroc.com

Pixely Maroc sur Twitter : @PixelyMaroc 

Pixely Maroc sur Facebook : Pixelymaroc



La Salsa made in Morocco a enfin son film !



"Wake-Up" un court métrage réalisé par Hicham RHABAOUI , un jeune Casablancais lauréat de l’école des beaux arts, photographe professionnel, réalisateur indépendant et Salsero confirmé.

Un Rabat-Salé plongé dans une ambiance latino-marocaine, une musique, une danse, une histoire, et un film haut en couleur, qui nous fait découvrir une communauté de Salseros de chez nous qui croque la vie à plein dents.

"Wake-Up" est une invitation à la joie de vivre et à la liberté !

Découvrons ensemble Hicham Rahbaoui, co-producteur et réalisateur de "Wake-Up" qui a gentiment accepté d’accorder à Sweetology une interview exclusive où il dit tout sur le film, et on ne peut que le remercier pour sa disponibilité et son envie de partager avec la Blogoma cette expérience extraordinaire que celle de travailler sur le projet "Wake-Up" !

Je vous laisse avec l’interview événement.

S : comment t'es venu l'idée du film? et pourquoi ce timing?

HR : cela fait déjà 8 ans que je fais des vidéos de Salsa, des vidéos filmées pendant des soirées, des stages ou des cours. Aucune mise en scène n’était prévue, et le montage se faisait sous forme de clip, le coté professionnel manquait toujours. donc à un moment j’ai décidé de passer à quelque chose de plus recherché.

le cadre de la péniche du Bouregreg m'ayant beaucoup inspiré, ainsi que le nouveau Rabat (le tram, le pont …) m’ont poussé à réfléchir à une histoire qui se passerait dans cet environnement et dont les protagonistes seraient des Salseros que je connais.

S : et pour ce qui est du script ?

HR : l’écriture du scénario s’est faite suivant ce qui était réalisable et suivant les moyens dont je disposais, que ce soit au niveau technique, au niveau des lieux de tournage et de la performance des acteurs.

le scénario consistait a créer une histoire de coup de foudre banale à première vue mais qui regorge de symbolique, et sert à faire passer l’idée principale du film qui est la recherche de la beauté et de la liberté.

par exemple, le personnage principal habillé en costume cravate tout au long du film, et qui dénoue cette dernière petit a petit, le contraste plus ou moins visible de sa position figée et ses fringues conformistes au milieu d'une foule déchainée et décontractée.

la robe rouge de la fille est le symbole de la  passion et de la beauté. Dans la séquence où le hero danse à l'extérieur, il y a un montage parallèle avec la fille qui est de l'autre coté de la ville et qui danse aussi. C’est une sorte de connexion entre les deux personnages, une communication à travers la danse.

le dénouement du film se fait, non autour du héro qui part avec la fille, mais plutôt autour du second prétendant qui enlace le héro, alors qu'il l'a bousculé lors de la soirée d'avant. Ce que je veux dire par là, c'est qu'une fois que le héro se libère de ses complexes, on le voit lorsqu’il danse dans la rue et surtout à la fin débarquer avec une tenue décontractée, il est accepté par le groupe et ça c’est la finalité du film.

la fille n'étant qu'un prétexte, un élément qui va le réveiller pour le faire sortir de la routine et du cloisonnement et lui faire comprendre que la vie va au delà de son costume cravate. d’où le titre : "Wake-Up" !

S : donc l'idée principale du film est de profiter de la vie,  pour ce qui est du casting et de l’équipe technique, peux tu nous en dire un peu plus ?

HR : les acteurs sont tous des Salseros, le héro,  Aziz QBEIBO est un jeune entrepreneur dans la communication, le rôle principal féminin est joué par Houda SERGI et Walid BELKABIR est le second protagoniste et tous jouent pour la première fois.

pour le coté technique, le cameraman c’est moi-même, j’étais assisté par Youness EL GARRAB et Mustafa TOUNDAOUI qui s’occupaient de la lumière, le matériel utilisé est essentiellement un appareil photo reflexe, un réflecteur et un projecteur.

S: combien de temps a duré le tournage ?

HR : pour le tournage des séquence de danse et du live band, on l’a fait coïncider avec les soirées Salsa à la péniche pour profiter du lieu, de l'ambiance et des figurants.

On peut compter 2 demi-journées pour les séquences de danse, une demi-journée pour le reste, et une soirée de tournage à la péniche. les tournages étaient séparés à intervalle d'une semaine au moins vu que les soirées sont hebdomadaires.

S : la première du film Wake-Up a eu lieux lors du festival international de Salsa de Marrakech ? quel acceuil a été résérvé pour le court métrage ?

HR : le film a été présenté le Samedi 24 Septembre lors de La soirée de gala du Festival international de Salsa de Marrakech.

la projection du film a eu lieux entre deux shows, le premier étant un show de danseurs Marocains dont une petite fille de 12 ans pour la première fois et des danseurs internationaux pour le second, la communauté des Salseros a encouragé et bien accueilli le film.

S : je sais que le film a été fait en grande partie par tes propres moyens, mais y a-t-il eu un financement ou sponsoring via un partenaire que tu souhaite citer?

HR : effectivement "Wake-Up" a été réalisé par mes propres moyens et  Mamborama est mon partenaire pour le film.

Mamborama est un collectif de Salseros et une école de danse qui organise les soirées à la péniche. La contribution de Mamborama a énormément aidé à l’aboutissement du projet "Wake-Up" .

S : n’envisages tu pas de participer avec ton film "Wake-Up" à des festivals?

HR : on va le présenter bientôt au festival du court métrage de Rabat, pour voir un peu les retombées. Mais à ce stade, c'est surtout l'expérience de faire ce court métrage qui compte, je sais qu'il y a encore pas mal d'imperfections et c’est normal. je commence déjà a réfléchir à mon prochain film et tirer des enseignements pour éviter tous les pièges du premier.

S : justement c’était de cela que je voulais parler ! alors l’après "Wake-Up" ?

HR : j'espère bien qu'il y aura un "Wake-Up II", mais avec une histoire et des personnages différents, mais surement toujours en relation avec la Salsa.

S : on a hâte de voir le second volet de "Wake-Up". Merci beaucoup Hicham et on te souhaite une très bonne continuation.  un mot de la fin pour les lecteurs de Sweetology ?



HR : la Salsa mérite le détour, surtout avec l'ampleur que prend maintenant le festival de Marrakech, les lecteurs de Sweetology sont les bienvenues aux soirées et aux cours de Mamborama et chez les autres écoles aussi. je suis aussi très curieux de connaître leurs impressions et leurs critiques concernant "Wake up". 












Pour Plus d'infos visitez :  hichamrahbaoui.com


Previous PostOlder Posts Home